baniere detectivarium

Guillaume &
Mikajoh

L'astrolabe

empreinte

L'astrolabe (du grec astrolabos signifiant instrument pour prendre la hauteur des astres ) est une double projection plane (le plus souvent une projection polaire) qui permet de représenter le mouvement des astres sur la voûte céleste. Le principe de sa construction est connu depuis l'époque grecque : son invention est attribuée classiquement à Hipparque (190 à 120 av J.C.). Une forme très perfectionnée, datant de 87 av J.C., la machine d'Anticythère, a été découverte au large de l'île du même nom. Mais son utilisation courante n'a été répandue que par les astronomes arabes, à partir du VIIIe siècle. D'usage limité pour les observations astronomiques, il sert surtout pour l'astrologie, l'enseignement de l'astronomie, et le calcul de l'heure le jour par l'observation du soleil ou pendant la nuit par l'observation des étoiles.
Dans sa forme simplifiée, l'astrolabe nautique, fut le principal instrument de navigation depuis le XVIe jusqu'au XVIIIe siècle, au moment où fut inventé le sextant. Un astrolabe se compose d'un disque gradué en degrés (rapporteur) avec un bras tournant attaché à son centre, l'alidade. La marque 0° sur le cercle est alignée avec l'horizon. L'alidade pivote sur son axe et est pointée vers le soleil ou une étoile afin de lire l'angle représentant la hauteur du soleil ou d'une étoile majeure connue par rapport à l'horizon, sur les repères du disque. L'astrolabe se tient verticalement à la main par un anneau ; les astres sont visés en tournant le viseur jusqu'à ce que l'un d'eux soit vu par les deux bouts. Si une étoile, ou tout autre corps céleste, est visée à l'extrémité du bras mobile, la position de l'étoile peut être lue sur le cercle gradué.

0. Agence Detectivarium
1. Les livres
2. Prochaines parutions
3. Les auteurs
4. Autour des livres
5. Jeux
6. Bonus
 



Fragment de la machine d'Anticythère
Astrolabe perse
Fragment de la machine d'Anticythère
20cm x 20cm environ
Astrolabe perse du XVIIIe siècle.

Le savais-tu ?

La machine d'Anticythère (appelée parfois mécanisme d'Anticythère) est une calculatrice mécanique antique permettant de calculer des positions astronomiques. Elle a été découverte en 1900 dans une épave près des côtes de l'île grecque d'Anticythère, entre Cythère et la Crète. Le mécanisme est fondé sur les cycles de progression de l'arithmétique babylonienne. Elle est datée d'avant 87 av. J.C. et c'est le plus vieux mécanisme à engrenages connu. Les fragments retrouvés sont conservés au Musée national archéologique d'Athènes.

mikajoh




point interrogation
PARTENAIRES-contacts-plan d'accés-mentions légales