baniere detectivarium

Guillaume &
Mikajoh

Les bases sous_marines de l'Atlantique

empreinte

Dès 1941, la Kriegsmarine commençe la construction de bases de sous-marins sur le littoral Atlantique pour protéger les U-boote des bombardements alliés. Cinq bases seront construites en France à Brest, Lorient, St Nazaire, La Rochelle, et Bordeaux.

Bien à l'abri dans leurs alvéoles, les U-boote ne risquaient aucun dommage en cas de bombardements et pouvaient se lancer à l'assaut des convois alliés depuis ces fortifications modernes et terriblement efficaces.

Découvrez sur ce site l'histoire de ces bases de sous-marins ainsi que les différents types de U-boote engagés par la Kriegsmarine dans la Bataille de l'Atlantique.

0. Agence Detectivarium
1. Les livres
2. Prochaines parutions
3. Les auteurs
4. Autour des livres
5. Jeux
6. Bonus


base sous-marine

Le savais-tu ?

En 1797, l'ingénieur américain Robert Fulton construit le Nautilus, en acier recouvert de cuivre. Long de 6,50 m, il est propulsé par une hélice actionnée à la main par les trois membres d'équipage. Il est équipé d'une charge explosive qu'il doit fixer sous les navires ennemis et déclencher à distance (difficile dans la pratique). Fulton propose son invention à la France puis à la Grande-Bretagne qui la refusent tour à tour.

Le premier sous-marin réellement opérationnel est le Gymnote de 1887, construit par les Français Henri Dupuy de Lôme et Gustave Zédé. Long de 17 m, il est propulsé par un moteur électrique de 50 chevaux, atteint 8 nœuds en surface, 4 en plongée. Il est manœuvré par un équipage de cinq hommes. Il est armé de deux torpilles, et son rayon d'action est de 120 kilomètres (en surface, mais seulement le tiers en plongée).
mikajoh





point interrogation
PARTENAIRES-contacts-plan d'accés-mentions légales