baniere detectivarium

Guillaume &
Mikajoh

L'homme de Cro-Magnon

empreinte

Le nom de Cro-Magnon vient du toponyme d'un petit abri-sous-roche situé dans la commune des Eyzies-de-Tayac, à 150 m environ de la gare sur la route de Tayac. Le nom lui-même provient de l'occitan (cròs = creux, crosa = grotte) et signifierait soit le Grand Trou, soit le Trou de Magnou, nom déformé d'un ermite qui y aurait vécu, ou encore l'abri de monsieur Magnon.
En 1868, le géologue Louis Lartet effectue des fouilles sur le site, l'un des nombreux abris sous roche de la falaise des Eyzies. Il découvre cinq squelettes associés à d'autres restes fragmentaires. Alors que l'homme de Néandertal s'éteignait et que d'autres se métissaient avec certains Homo sapiens, venant d'Afrique par le Moyen-Orient l'homme de Cro-Magnon s'implante en Europe et partout ou il peut poser les pieds. Il se distingue des Néandertaliens, outre par sa morphologie, par une différence importante d'ordre génétique.

0. Agence Detectivarium
1. Les livres
2. Prochaines parutions
3. Les auteurs
4. Autour des livres
5. Jeux
6. Bonus
 
grotte

L'homme de Cro-Magnon chassait des rennes, des bisons, des mammouths, des aurochs pour se nourrir et aussi pour faire, avec leurs peaux, des vêtements, des tentes. Avec les défenses de ces animaux, ils fabriquaient des outils ou sculptaient des statuettes en ivoires, comme celles découvertes à Brassempouy dans les Landes.
De nouveaux outils ont fait leur apparition: les lames de silex, les pointes,les feuilles de laurier et les burins. Il y a aussi des outils en bois de cerf ou en ivoire.L'homme de Cro-Magnon a développé le travail avec l'os. Il fabrique aussi des petites statuettes d'animaux.
On a trouvé en Russie,des vêtements qui avaient été cousus avec des aiguilles en os. Les aiguilles servaient à coudre des pantalons et des bottes fourrées.

 

Le savais-tu ?

Des deux cents sites répertoriés, les plus célèbres (Les Eyzies, La Madeleine, Le Moustier, La Micoque, Lascaux...) évoquent à eux seuls 200000 ans d'histoire (le Paléolithique), 200000 ans d'évolution qui allaient mener l'homme à maîtriser puis à perfectionner l'outil, à créer, conceptualiser et ritualiser. En témoignent les silex plus ou moins grossièrement taillés, les blocs sculptés, les dessins et symboles recouvrant les parois d'innombrables cavernes et surtout, le formidable bestiaire de Lascaux, dont la beauté n'a pas encore révélé son secret.
Ce foisonnement d'oeuvres d'art, d'abris et de grottes s'échelonnant tout au long de la Vallée de la Vézère, site inscrit par l'UNESCO au patrimoine de l'humanité, ne surprend pas vraiment en regard de la beauté des paysages, des falaises surplombant rivières et plaines cultivées, des forêts denses et mystérieuses. Tout ici, jusqu'au sol nous livrant de merveilleux fossiles (oursins, coquillages, feuillages...), est imprégné de l'âme de l'humanité, de la vie de la planète Terre.

mikajoh  
point interrogation
PARTENAIRES-contacts-plan d'accés-mentions légales